Au cœur de l'hiver, le froid fait geler les rivières et les lacs ; l'eau devient si solide qu'elle peut porter hommes bêtes et véhicules. Quand vient le printemps, la terre et l'eau se réchauffent et à lieu le dégel. Que reste-t-il de la solidité de la glace?

L'eau redevient liquide et fluide, la glace est dure et figée, elles ne sont donc pas identiques  mais elles ne sont pas non plus différentes, puisque la glace n'est que de l'eau figée et l'eau de la glace fondue.

Cette métaphore s'applique à notre perception du " réel". Quand nous nous attachons à la réalité des choses, quand nous nous laissons emporter par les jugements entre le désir ou la haine, le plaisir ou la douleur, les profits ou les pertes, la louange et la critique, notre esprit se fige.

Or ce que nous pouvons faire, c'est fondre la glace des concepts et préjugés pour la transformer en l'eau vive de la liberté de tous les possibles .

(Khyentsé Rinpoché)

http://justattitude.canalblog.com/

D_gel_d_un_torrent