12 mai 2005

infini

L'infiniment petit est aussi vaste que peut l'être l'immensité lorsque les conditions extérieures sont oubliées.(Seng Tsan)
Posté par Regis à 11:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 mai 2005

le silence

  Celui qui sait ne parle pas.Celui qui parle ne sait pas.(Lao Tseu)
Posté par Regis à 09:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 mai 2005

koan 2

    L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.Le courant rapide n'a pas emporté la lune.L'arbre qui tombe dans la forêt fait-il du bruit si personne ne l'entend?L'heure me regarde et je regarde l'heure.Les ignares se délectent du faux clinquant et de la nouveauté. Les gens cultivés trouvent leur plaisir dans l'ordinaire.Maison pauvre, voie riche.La voie est sous vos pieds.La haine seule fait des choix.
Posté par Regis à 15:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 mai 2005

un sage ordinaire

   Quand un homme ordinaire atteint le savoir, il est sage.Quand un sage atteint la compréhension, il est un homme ordinaire.(koan)
Posté par Regis à 10:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 mai 2005

libre

   Recherchez la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs.Recherchez la discipline et vous deviendrez libre.(koan)
Posté par Regis à 21:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 mai 2005

koans

   Voici quelques koans zen, ces petites citations qui défient la logique mais riches d'enseignements. Qui excelle au tir ne touche pas le centre de la cible.Une illusion peut-elle exister?Lorsqu'il n'y a plus rien a faire, que faites-vous?Frappez le ciel et écoutez le bruit.Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as.Jour après jour, c'est un bon jour.La lumière existe dans l'obscurité ; ne voyez pas avec une vision obscure.En ultime analyse, toute chose n'est connue que parce que l'on veut croire la connaître.
Posté par Regis à 17:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 mai 2005

Comment décrire ce monde? Un oiseau aquatique, de son bec perle une goutte où se mire le reflet de la lune. (Dogen)
Posté par Regis à 17:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 avril 2005

personne de couleur

Elle est archi-connue mais je trouve qu'au-delà de l'aspect humoristique, elle pousse à la réflexion, au relativisme et à l'abandon des préjugés. Quand je suis né, j'étais noir. Quand j'ai grandi, j'étais noir. Quand je vais au soleil, je suis noir.Quand j'ai froid, je suis noir.Quand j'ai peur, je suis noir. Quand je suis malade, je suis noir.Tandis que toi, "homme blanc", Quand tu es né, tu étais rose, Quand tu as grandi, tu est devenu blanc, Quand tu vas au soleil, tu deviens rouge, Quand tu as froid, tu deviens... [Lire la suite]
Posté par Regis à 17:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 avril 2005

une machine à remonter le temps

Qui ne s'est jamais retrouvé plongé dans les souvenirs oubliés de son passé après avoir découvert au fond d'une armoire une boîte contenant d'anciennes lettres ou photographies jaunies par le temps? C'est grâce à ces fragments de vie figés sur papier que j'ai pu faire la connaissance de mes arrière-grands-parents et que j'ai eu envie de connaître un peu mieux ces ombres du passé dont je ne savais rien. La meilleure machine à voyager dans le temps reste encore le souvenir, lui qui permet de partir à la recherche de ce temps... [Lire la suite]
Posté par Regis à 05:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 avril 2005

Maîtres, rituels, textes sacrés et toutes les traces laissées par la tradition Sont comme un paravent de papier posé au bord du précipice: L'ignorer serait tout aussi fou que de s'appuyer dessus! (Bernard POIRIER - Moine Zen)
Posté par Regis à 13:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]