07 septembre 2005

jour après jour...

Attachons-nous à reconnaîtrele caractère si précieux de chaque journée. (Le XIVe dalaï-lama)
Posté par Regis à 05:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

05 septembre 2005

fragile

La vie est fragile,à l'image de la rosée délicatement suspendue aux herbes,en gouttes de cristal qu'emporte la première brise du matin. (Dilgo Khyentsé Rinpoché)
Posté par Regis à 04:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
03 septembre 2005

le plus petit des actes...

Ne prenez pas à la légèreLes plus petits actes de bien.Les gouttes d'eau en s'ajoutantRemplissent une immense jarre. (Patrul Rimpoché)
Posté par Regis à 04:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 septembre 2005

Bonheur

Tout ceux qui sont malheureux le sont pour avoir cherché leur propre bonheur ;Tout ceux qui sont heureux le sont pour avoir cherché le bonheur d'autrui. (Shantideva)
Posté par Regis à 12:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 août 2005

vues fausses

La peur de la vieillesse et le souhait de longue vie Sont les vues perverses d'un fou. (Sakya Pandita)
Posté par Regis à 02:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
26 août 2005

aube

Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.(Khalil Gibran)
Posté par Regis à 04:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 août 2005

karma

Si vous voulez savoir ce que vous étiez dans les vies antérieures, Regardez ce que vous êtes actuellement ; Si vous voulez savoir ce que vous deviendrez dans les vies futures, Regardez ce que vous faites maintenant. (proverbe tibétain)
Posté par Regis à 02:16 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
18 août 2005

abandonnons la dualité

Ne concevez aucune pensée Ni pour ni contre quoi que ce soit. Opposer ce que vous aimez A ce que vous n’aimez pas, Voilà la maladie de l’esprit. (Seng Tsan)
Posté par Regis à 00:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2005

Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité?

Un jour, on demanda à Bouddha: - "Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité?" Il répondit: - "Les hommes qui perdent la santé pour gagner de l'argent et qui, après, dépensent cet argent pour récupérer la santé. A penser trop anxieusement au futur, ils en oublient le présent, à tel point qu'ils finissent par ne vivre ni au présent ni au futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu".
Posté par Regis à 12:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 août 2005

insubstentialité des choses

Comme dans un miroir parfaitement pur Apparaissent d'insubstantiels reflets, Sache qu'il en est ainsi pour toute chose. (Bouddha)
Posté par Regis à 16:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]