Elle est archi-connue mais je trouve qu'au-delà de l'aspect humoristique, elle pousse à la réflexion, au relativisme et à l'abandon des préjugés.

Quand je suis né, j'étais noir.
Quand j'ai grandi, j'étais noir.
Quand je vais au soleil, je suis noir.
Quand j'ai froid, je suis noir.
Quand j'ai peur, je suis noir.
Quand je suis malade, je suis noir.

Tandis que toi, "homme blanc",

Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu est devenu blanc,
Quand tu vas au soleil, tu deviens rouge,
Quand tu as froid, tu deviens bleu,
Quand tu as peur, tu deviens vert,
Quand tu es malade, tu deviens jaune,

Et c'est moi que tu oses appeller "homme de couleur" ?

8911231benetton1